Les 6 grandes erreurs à ne pas commettre lors de l’achat d’une maison

Le marché de l’immobilier traverse actuellement une crise. Le début d’année n’a pas été également très favorable pour le crédit immobilier. Si vous envisagez l’achat d’une maison, il est alors préférable de repenser à deux fois, avant de concrétiser l’achat. D’autant plus que l’acquisition d’un bien immobilier implique souvent des fonds conséquents. Certaines personnes optent même pour un crédit immobilier ou un crédit hypothécaire pour pouvoir financer leur achat. Pour vous aider à ne pas investir dans une épave, suivez les astuces et conseils précédant l’achat d’une maison.

Achetez votre maison

Achat d’une maison : erreurs à ne pas commettre

N° 1 – Minimiser le cours des logements.

Une erreur fatale dans l’acquisition d’un bien, la dévaluation du marché immobilier. Les potentiels acheteurs font souvent la bêtise de sous-estimer le prix et la valeur des logements actuels. Certes, il se peut que des biens vaillent moins cher que d’autres. Cependant, il ne faut pas lésiner sur l’ampleur des dégâts et surtout de l’état du logement. Une maison à bas prix implique souvent de nombreuses réparations à faire. Ou dans certains cas, de faibles opportunités pour le futur propriétaire en matière de confort et d’environnement. Les prix ne sont donc pas une référence et il ne faut pas se baser uniquement sur ce paramètre pour acheter une demeure. Certes le rapport qualité-prix est de rigueur, mais n’achetez pas une maison les yeux fermés.

N° 2 – Dépasser son plafond budgétaire

Les 6 grandes erreurs à ne pas commettre lors de l’achat d’une maisonLorsqu’on tombe sous le charme d’une maison, on a souvent tendance à fermer les yeux sur son prix. Ce n’est pas sage d’agir avec le cœur lorsqu’on parle business. L’argent n’étant pas facile à gagner, on a souvent du mal à réaliser les répercussions que peut avoir un dépassement de budget. D’autant plus que pour se payer la maison de ses rêves certains ont recours à un prêt bancaire. Or, emprunter de l’argent coute également de l’argent. De ce fait, veiller à ne pas « trop » dépasser la somme estimée pour l’achat d’un bien immobilier. Une différence supérieure à 7 000 euros peut avoir des retombés néfastes sur charges bancaires. Donc, si vous avez déjà établi un seuil maximum, tenez-y bon !

N° 3 —Sauter sur la première occasion

Vous avez aperçu une belle bâtisse à un prix plus ou moins raisonnable, et vous souhaitez l’acheter au plus vite. Grosse erreur ! Beaucoup commettent cette faute grave qu’est le saut dans le vide. Si vous n’avez pas encore fait le tour des quartiers, des villes ou des agents immobiliers, ne vous précipitez pas. Il n’est jamais sage de prendre un objet pour acquis. La meilleure manière de procéder serait d’éplucher toutes les annonces et de visiter toutes les maisons qui répondent à vos moyens à vous. Et il en va également de même pour le choix du crédit. Un prêt ne se choisit pas en fonction d’un taux bien bas ou d’une banque qui a tout de suite accepté sa demande de crédit. Faites le tour des simulateurs de prêts et penchez-vous sur tous les avantages que les établissements de crédit proposent.

N° 4 – Lésiner sur les moyens en fonction des besoins.

Dans tout achat des biens via un crédit, il ne faut jamais lésiner sur les moyens à sa disposition. C’est le cadre de référence qui va vous aider à ajuster vos besoins essentiels. Vous aurez sans doute besoin d’une plus grande maison avec plus d’options, mais vos charges peuvent les restreindre. Aussi, veillez à ne pas faire l’erreur de trop penser à ses besoins et de laisser de côté les moyens. Cette inattention pourra vous couter très cher. Les acheteurs ont en effet tendance à foncer tête baissée en priorisant leur besoin. Ce qui peut être fatal pour les personnes non averties. La principale cause est le surendettement. Un concept que les consommateurs de crédit tentent de minimiser le plus possible, car plus son taux est élevé plus vous serez dans l’incapacité de contracter un prêt.

N° 5 – Prioriser les souhaits utopiques au lieu des besoins essentiels.

Les 6 grandes erreurs à ne pas commettre lors de l’achat d’une maisonTout le monde rêve d’habiter dans la maison de ses rêves. Or, mieux ne vaut pas ne pas trop prendre ses rêves pour des réalités lorsqu’on projette d’acheter une maison. Il est donc fortement déconseillé d’acheter une maison en fonction de ses souhaits. Mieux vaut se baser sur ses besoins essentiels. Pour ce faire, il est préférable de les identifier au préalable pour mieux vous orienter dans le choix de la maison. Une fois que la maison répond à tous ce dont vous aspirez et que le prix entre dans vos prévisions budgétaires, vous êtes sur la bonne voie. Ce genre d’attitude n’est pas inné chez tous ceux qui aspirent à s’acheter une maison. D’où les erreurs que de nombreuses personnes commettent, en hésitant à acheter à tout prix une demeure qui pourrait avoir des répercussions notoires sur sa situation financière future.

N° 6 —Minimiser les enjeux du prêt

Un prêt recèle des enjeux importants qui sont souvent pris à la légère. Les banques et les organismes de crédit se donnent pour principale mission de tenir leurs consommateurs informés, mais ces derniers minimisent leur ampleur. D’où la hausse des surendettements sur la plage des souscripteurs de crédit. En Belgique, les avantages à être propriétaire sont bien nombreux. Ce qui pousse de plus en plus de personnes à souscrire à un crédit pour s’acheter une maison. Pour prendre en compte les enjeux que représente un crédit dédié à l’achat d’un bien immobilier, il est préférable de faire appel à un courtier. Cet expert en crédit saura vous guider à procéder à une demande de prêt et analyser avec vous vos états financiers. De cette manière, vous êtes susceptible d’obtenir de meilleurs taux et de meilleures conditions dans le remboursement des mensualités. Si vous êtes adroit dans le domaine du prêt bancaire, passez directement sur un simulateur de crédit. Cet outil en ligne va vous aider à trouver la formule adaptée à vos moyens et vos besoins.

Simulez votre prêt hypothécaire