Rembourser son crédit par anticipation : bonne ou mauvaise idée ?

Demander votre prêt personnelRecourir à un prêt personnel comme le crédit immobilier est aujourd’hui courant : il permet d’acquérir plus facilement une maison tout en disposant de plusieurs années pour régler ses remboursements. Cependant, certaines personnes peuvent, à un certain moment, disposer d’une somme d’argent permettant de rembourser plus rapidement leur crédit, avant le dernier délai prévu. Mais le remboursement anticipé est-il vraiment une bonne idée?

Simuler vos mensualités en fonction du type de prêt

A savoir au sujet du remboursement anticipatif

Vos droitsFraisVos risques

Remboursement anticipatif : un droit pour le débiteur

Vous avez souscrit à un crédit immobilier et suite à une nouvelle promotion, vous vous rendez comptez qu’il est désormais possible de régler le remboursement de votre crédit avec les intérêts plus tôt que prévu : sachez qu’il est possible de régler la totalité de votre crédit avant terme. D’ailleurs, plus un remboursement sera vite réglé, moins ses intérêts seront coûteux. Si vous décidez de rembourser votre crédit avant la dernière date de remboursement fixée préalablement, la banque effectue un calcul de ce que vous devrez régler : le décompte comprendra le capital, les intérêts déjà payés ainsi qu’une indemnité de remploi. A ce stade, vous devrez rester vigilant quant aux calculs de votre remboursement complet  établis par la banque. Il est surtout indispensable de faire une vérification des calculs s’il y a présence de la mention «  sauf erreur ou omission », qui signifie que l’institution financière peut revoir son décompte en cas d’erreur de calcul. Le débiteur peut également régler son remboursement avant terme, de façon partielle, en proposant dans un premier temps à la banque, une somme plus élevée  que sa mensualité habituelle. Il versera par la suite le même montant mensuel, pour réduire la durée de son contrat.

Eviter des frais de remboursement anticipatif trop élevés

L’idéal est de comparer les méthodes de remboursement anticipatif adoptées par chaque banque, pour retrouver la meilleure offre qui vous convient. Vous pouvez également choisir de négocier les frais en cas de remboursement anticipé, dès la souscription de votre crédit : vous aurez ainsi l’occasion de les réduire voire de les annuler. Les frais de remboursement anticipé sont un des éléments que vous devrez voir, dès le choix de la banque où vous comptez emprunter de l’argent, puisque comme un crédit immobilier se rembourse sur plusieurs années, il est fort probable qu’au cours de cette période, votre situation financière évolue. Un remboursement anticipatif  est donc parfois envisageable mais, pour que ce choix soit profitable, il faut dès le départ vérifier les conditions de la banque.

Opter pour un remboursement anticipé : pas forcément une bonne option

Choisir de régler le remboursement de son prêt personnel ou de son regroupement de crédits de manière anticipée n’est pas sans risque. Il faut voir plus large, en évitant simplement de penser au fait que si l’on règle son remboursement plus tôt que prévu, on sera définitivement libéré de toute dette. Il faut savoir qu’un remboursement avant terme d’un emprunt par un client, ne permet pas à la banque de réaliser un profit. Pour compenser cette perte, la banque exige une indemnité de remploi. Généralement, cette indemnité correspond à trois mois d’intérêt sur le montant remboursé. Cette indemnité peut également varier selon que le remboursement anticipatif a lieu peu avant le terme de remboursement prévu ou très loin de cette date. L’indemnité de remploi peut aussi inclure des frais de mainlevée pour résilier le crédit hypothécaire ou le prêt personnel immobilier. Il faut savoir que le remboursement anticipatif n’est pas forcément avantageux, dans la mesure où il fait perdre au débiteur certains avantages fiscaux. Cependant, il est possible d’éviter ces risques.